Finis ce que tu as commencé…

Finis ce que tu es en train de faire avant de commencer quelque chose d’autre.

Pourquoi cette phrase ne convient pas aux multipotentiel.les ?

🐙 Cette phrase est une croyance. Qui a dit qu’il était nécessaire de terminer ce qu’on entame ?

🐙 Il y a des personnes très bonnes pour lancer des projets et d’autres pour les mener à bout.

🐙 Se forcer à terminer un projet sans motivation, mène à l’ennui, à la procrastination, à la frustration, à la déconnexion de soi, voire à la déprime.

Il s’agit de respecter son fonctionnement et de ne pas le juger.

Et toi, quel effet te fait cette phrase « finis ce que tu as commencé avant de commencer autre chose » ?

Une to-feel list

Tes ressentis et émotions sont tes moteurs.

Si ta to-do list te motive autant qu’une pile de linge à repasser, essaie de faire une to-feel list.

Dis-moi ce que ça change pour toi, dans ton niveau d’énergie et tes actions 😉

Le travail est un jeu

Pendant longtemps, j’ai associé « travail » à « labeur », à quelque chose de lourd et souffrant.

C’est une croyance qu’on évoque souvent en coaching, avec les personnes que j’accompagne.

Pour le vivre maintenant, le travail n’est pas obligatoirement une galère. Même pour une personne qui n’a pas de passion depuis sa plus tendre enfance.

Son travail peut être un jeu, léger et dans le plaisir.
Sans associer « jeu » à « pas sérieux ».
Ce qui est aussi une croyance.

On peut quotidiennement s’amuser sérieusement. Et sérieusement s’amuser !

Et toi, quel part de jeu y a-t-il dans ton travail ?

Ta vie dans 20 ans

Parfois, nous avons besoin de repos.
Parfois, nous avons besoin de clarté et de ré-alignement.
Parfois, nous avons besoin d’action.s.

Je te laisse répondre à la question en commentaire 🙂

Tout n’a pas à être difficile

💡 L’épanouissement est dans le présent.

💡 Les choses peuvent être faciles.

💡Oui, oui 😉

Es-tu toi aussi un.e adepte des chemins ardus qui te demandent beaucoup d’efforts… et qui donnent l’impression de toujours courir après la sérénité et la fluidité ?

Comment utilises-tu ta singularité ?

⬆️ Question pour toi ⬆️

Qu’est-ce que j’entends par cette question ?

Exemple de réponses :

– du fait de mon haut potentiel, il y a beaucoup de gens avec qui je ne pourrais jamais m’entendre (= ta singularité te restreint et n’est pas créatrice)

– mon hypersensibilité me permet d’observer les situations très finement (= ta singularité te connecte au monde et est donc créatrice)

C’est une question qui demande honnêteté et humilité.

Tu peux te la poser plusieurs fois, pour faire émerger une réponse authentique. Cette réponse contiendra peut-être tes croyances limitantes…

N’hésite pas à partager ce qui émerge pour toi pour qu’on échange ensemble.

Ton chemin d’épanouissement est une plante

Suite de mon post d’hier où je te parlais de faire face à la réalité et de la difficulté de développer ses passions, son but de vie et ses forces.

Il s’agit de développer ton identité de créateur/trice par opposition celle de consommateur/trice.

La majorité des gens consomment beaucoup et créent très peu.Pour te donner une image : traite tes passions, ton objectif, tes valeurs et tes forces comme une plante.

Cela signifie que tu dois t’engager dans un processus de culture pour faire croître cette plante : en créant un environnement sain, une alimentation cohérente, de l’amour, de la discipline, etc.

Tu dois traiter ces choses de la même manière que tu le ferais pour la culture d’une plante.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Prends conscience de la façon dont cette idée de «trouver» détruit la qualité de vie de ceux qui t’entourent.

Remarque toutes les manières subtiles dont les personnes autour de toi s’engagent dans une posture de victime.

Les leçons de ces actions subtiles de ceux qui t’entourent, t’apporteront beaucoup. C’est ton travail d’en prendre conscience et de les incarner en tant que personne et dans ta vie.

Le chemin vers une vie épanouissante est un chemin qui doit être créé et construit. Ce n’est pas un chemin qui est au préalable, déjà parfaitement tracé pour toi.

Ne plus être frustré.e par ta vie

Le 9 septembre, j’ai écrit un post intitulé « Arrête d’essayer de découvrir le but de ta vie, tes passions et tes valeurs ». J’ai envie de poursuivre ma réflexion à ce sujet, avec ce post.

Comme je l’écrivais dans le précédent post, être constamment à la recherche d’un but, d’une passion, d’une force et d’une valeur est vain, car ils n’existent même pas et car ils sont censés se forger au quotidien.

Chaque jour, je rencontre des personnes qui se plaignent de la façon dont la direction de leur vie se dirige vers un endroit qui ne leur plaît pas, voire semble à l’arrêt.

Généralement, ce dont elles n’ont pas conscience, c’est qu’elles ont cédé à la mentalité de victime et ont officiellement renoncé à leur pouvoir de changer vraiment leur situation il y a longtemps.

Voici la réalité : il est difficile de développer tes passions, tes forces, tes valeurs et ton but.

La majorité des personnes suivent la voie de la moindre résistance et choisissent la voie la plus facile.

Si tu veux vivre autre chose, tu dois faire face à cette réalité au quotidien.Il te faudra te familiariser avec un travail plus émotionnel. Cela exigera notamment de l’humilité, de l’apprentissage, de la capacité à changer et de la persévérance.

Je continue à te parler de ce sujet demain avec les moyens de te lancer dans ce changement.

Changer le monde

Quand en accompagnement pour créer un nouveau projet professionnel, j’entends souvent : ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« J’aimerai changer le monde ».⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Le monde n’est pas une entité.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Il est composé d’humains dont chacun fait partie.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Pour changer le monde, il faut accepter de se changer soi.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Si tu veux un monde moins pollué, commence par regarder quelles sont tes actions polluantes et à les modifier.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Si tu veux un monde plus en paix, commence par faire la paix avec toi-même et ceux qui t’entourent.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Si tu veux vivre dans un monde où les gens ne se jugent plus, commence par essayer de ne plus juger ni les autres, ni toi-même. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Regarde si ton mode de vie, tes actions, tes activités et ton travail reflètent tes valeurs et ton vision du monde. Et commence par les modifier en ce sens.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Ne blâme plus le monde. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Et incarne ce que tu veux voir advenir.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

C’est un sacré boulot !⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Et à chacun de tes progrès, tu verras que le monde devient un petit peu meilleur. ⠀

Se choisir

C’est la phrase que je me répète le plus ces derniers temps.

Elle me permet de m’écouter et de me respecter.

De ne pas repartir dans mes vieux schémas pour être vue, entendue, reconnue.

De ne pas me comparer.

De vivre ma singularité.

Et toi, est-ce que tu te choisis ?