Faire de sa bizarrerie, sa joie

Cette phrase 💛

Elle résume tellement bien ce à quoi j’aspire et travaille et ce que je vous propose aussi en accompagnement, notamment dans « Objectif Vie Professionnelle Sereine ».

Et vous, qu’est-ce que cette phrase vous inspire ?

Etre fort.e et oser dire ce qui ne va pas

On valorise le fait d’être fort, endurant et optimiste aussi. Always see the bright side.

Donc, on endure, on serre les dents, on arrondit le dos et on voit le côté positif des choses. Mais quid du côté négatif, des choses qui vont mal… malgré tout, malgré le fait qu’on ne les regarde pas ou qu’on ne s’y attarde pas trop ?

Et bien, elles ne se résolvent pas toutes seules. Le déni ne résout rien. Au contraire, les choses non dites s’impriment en nous.

On peut s’attacher au côté positif des événements qu’on vit pour plein de raisons et accepter ce qui ne va pas. Mais je crois que ce qui ne va pas nous rattrape tôt ou tard. Nous devons aussi le traverser. Je crois au fait que les choses sont dans notre vie, car nous avons à les vivre pour une raison ou une autre. Même si cela peut parfois prendre des formes très douloureuses.

Quand ce qui ne va pas, nous rattrape, déborde, met en jeu les limites de ce qui est possible ou supportable pour nous, nous pouvons encore essayer de poursuivre dans le déni. Ou prendre la décision de regarder « ce qui ne va pas », fait mal. Et ce n’est pas agréable. Du tout.

Oui c’est une décision. Pour ma part, elle me permet de voir des schémas récurrents et de la souffrance qui sort. Je ne savais même pas qu’elle était là. Bravo le déni et l’endurance !

Même si le processus n’est pas agréable, j’y vois une opportunité de grandir, de m’aligner et d’être plus dans ma joie et ma lumière. Ne laissez pas trop longtemps dans l’ombre ce qui vous fait souffrir et qui ne respecte pas vos besoins et limites.

Ouvrez (doucement), mettez (progressivement) de la lumière dessus, essayez d’en parler, écrivez. Si besoin, trouvez quelqu’un qui vous aide pour le faire.

Nous éloigner de ce qui nous retient, nous fait mal, nous rabougrit, pour respirer et nous épanouir.

Et toi, qu’est-ce qui fait l’objet d’un déni dans ta vie ?

Les pensées ne sont jamais honnêtes. Les émotions, si

Albert Camus a écrit cette phrase dans une lettre à la comédienne Maria Casarès.

Et elle me faisait penser à la volonté que certaines personnes peuvent avoir de contrôler, voire réprimer leurs émotions.

Albert Camus continue en écrivant que les pensées sont filtrées et confuses car elles sont le produit d’un dialogue intérieur incessant dont la finalité est de formuler des demi-vérités conçues davantage pour rassurer notre ego que pour refléter des idées authentiques.

Les émotions, en revanche, jaillissent spontanément, du plus profond de nous, et sont plus difficiles à maquiller.

Nos émotions sont toujours justes, notre dialogue mental non.

Alors apprenons-les accueillir et les écouter avec bienveillance.

Hypersensible et extraverti.e

Ce post ☝🏻 est pour les personnes hypersensibles et extraverties.

Et oui, l’hypersensibilité n’est pas synonyme d’introversion.

Et les personnes ne sont pas définies par des listes de critères précis.

Les différences et la singularité sont nécessaires et sont à célébrer.

À chacun sa manière d’être hypersensible !

L’esprit de découverte

Que vous inspire cette phrase ?

J’aime beaucoup l’idée de se reconnecter à l’esprit de découverte de l’enfant en soi, mû par l’envie et débarrassé du jugement notamment.

Son auteur est un biologiste multipotentiel avant l’heure, anglais du 19e siècle.

Photo @portraits.ensoleilles

Comment trouver ton mentor multipotentiel

Avoir un mentor, suivre une personnalité inspirante est source de motivation.
Cependant, pour les hauts potentiels et les multipotentiel.le.s qui ont des centres d’intérêts variés, voire sans rapport, il est difficile de trouver cette personne idéale.

La solution est d’en trouver plusieurs et de créer un personnage inspirant.

Comment construire son mentor 👉🏻 la suite de cet article est à lire ICI

Et toi, qui est-ce qui t’inspire et pourquoi ?

« Faire émerger un projet auquel je n’ai peut-être pas pensé »

Suite du bilan de Mathilde sur son parcours « Objectif Vie Professionnelle Sereine » :⠀⠀

« J’ai levé beaucoup de mes résistances au changement. Je me sens plus confiante. Nos discussions au fil des séances m’ont permis des prises de conscience.⠀J’ai un projet qui m’enthousiasme et pose des actions pour le mettre en œuvre.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Concrètement, j’en ressors avec un beau projet même s’il semble un peu fou sur le papier.⠀J’en ressors aussi avec une préparation implicite aux entretiens car les supports balayent un grand nombre de sujets. Les automatismes sont là pour répondre aux questions attenantes aux motivations. […]⠀⠀

Le point fort de l’accompagnement est la progression entre chaque séance et séquence. Les objectifs sont clairement identifiés.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Les travaux pratiques nécessitent un plein investissement. On ne peut échapper à soi. Ils m’ont permis de me dépasser et d’aller sur des terrains nouveaux. Et au-delà, d’aller vers un travail plus personnel amorcé en séance.⠀⠀

Les questions reviennent en spirale dans les séquences. Au début, cela m’a donné l’impression d’une redondance, en réalité elles m’ont permis d’aller interroger la profondeur projets. […]⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Il y a un aspect personnel qui va au-delà du coaching et qu’il m’a fallu gérer en parallèle. ⠀⠀

En résumé :⠀
– ce coaching m’a permis de poser mes idées, de les structurer et de les murir, d’identifier quelles étaient mes véritables aspirations, leur faisabilité = CLARTE⠀
– ce coaching m’a aussi permis de me retrouver le mouvement (parce que oui, il fallait que je m’arrête avant de pouvoir avancer) = ACTION⠀
– le fait de poser tout à plat permet de prendre = CONFIANCE⠀⠀

La fin de son bilan est à lire ici : http://audesaliner.com/temoignages/🙂