Tes « trop » sont tes talents

Trop gentil.le
Trop rapide
Trop sensible
Trop exubérant.e
Trop synthétique
Trop bordélique
Trop lent.e
Trop empathique
Trop franc.he…

Derrière chacun de ces jugements, il y a un talent.
Tant qu’il n’est pas dans son élément, c’est-à-dire un projet/environnement adapté pour toi, il ne va pas être vu ou être perçu comme un défaut ou un handicap.

Exemple :
🐢 Imagine que tu croises une tortue sur une plage. Tu vas peut-être penser : elle est vraiment pataude et lente.
🐢 Imagine que tu la croises dans l’eau et tu seras émerveillé.e par sa grâce et sa rapidité.

🌅 Tes « trop » sont tes talents qui cherchent le bon environnement pour s’épanouir.

Comprendre ses émotions

Pour avancer,
Sortir de la répétition de situations,
Clarifier,
Ou simplement se comprendre et se sentir mieux,
Il est important de décrypter le sens de ses émotions. Et plus encore, quand on est hypersensible.

Comme c’est quelque chose que j’évoque souvent avec les personnes que j’accompagne, je vous partage ici la signification des 4 émotions dites principales.

Savoir nommer son émotion permet de mieux comprendre ce qui l’a généré, notre réaction et notre besoin.

Quête de sens

Connaître ses forces, ses talents. Même si les autres ne les voient pas comme ça.
Et les mettre en œuvre.

Tu es magnifique et puissant.e.

🧡

Lire l’énergie

La capacité de lire le langage de l’énergie est un précieux cadeau de la haute sensibilité. L’énergie d’une personne, d’un lieu, d’un animal, d’une couleur…

As-tu l’impression de ressentir et comprendre l’énergie ?
Niveau débutant ou de manière experte ?

Sortir pour de bon du manque de confiance en soi

« Le manque de confiance en soi n’existe pas » nous dit la philosophe Anne Dufourmantelle. Plutôt provocant, n’est-ce pas ?

Il s’agit en réalité d’un manque de confiance en les autres, en ses capacités et en la vie.

En effet, ta confiance en toi se joue dans ton rapport à l’action et ton engagement dans le monde (tu y vas ou pas). Ainsi, tout ce qui t’enracine dans le réel peut te servir de base.

3 pistes pour développer ta confiance en toi :

❇️ Sortir de chez toi, nouer des relations avec des personnes différentes, inspirantes, des amis, des maîtres… toutes les personnes qui te grandissent, te réveillent, te révèlent.
Cherche des relations qui te font du bien et te sécurisent.
Vas-y avec ta peur, mais vas-y. Comme un enfant qui apprend à nager.

❇️ Développe tes compétences : grâce à la pratique ou à l’entraînement, elles te feront acquérir de la confiance.
Si en tant que HP, il t’arrive régulièrement de te sentir ‘nul.le’ (au point de remettre en cause ton test de QI) et de manquer de confiance en toi, peut-être que tu manques simplement d’entraînement. Les dons innés sont développés par la pratique qui se transforment avec le temps en confiance.
Or, on veut souvent avoir confiance pour pouvoir se lancer. Une telle croyance crée de l’inertie. C’est l’inverse ! La confiance est une conséquence.

❇️ Fête tes réussites, même petites, car ce sont elles qui t’enracinent dans le réel et te font prendre confiance.

⚠️ Attention : la recherche de compétence ne doit pas se transformer en recherche de contrôle, qui fige et ne crée aucune confiance. Le contrôle ne cherche que la répétition à l’identique de ce qu’on connaît déjà.

Tu peux lire la suite de cet article ICI

Je-sais-tou

Quand on est passionnément curieux/se,
Quand on aime des choses variées, voire très variées,
Quand on aime partager ce qu’on découvre,
On peut s’entendre dire qu’on est un.e Monsieur/Madame Je-sais-tout.
Et quand on a conscience de tout ce qu’on aimerait encore découvrir et apprendre, c’est une phrase que souvent on ne comprend pas.
Et qui peut activer nos blessures de rejet ou d’injustice.
Alors que tu te sens juste une personne qui aime passionnément apprendre.
Maintenant tu sauras quoi répondre 😊

Et toi, on t’a déjà dit que tu savais tout ?

Ne pas être soi demande beaucoup d’énergie

Ne pas être soi demande plus d’énergie car on ne part pas de ses envies, de ses talents, de son fonctionnement naturel.

Cet effort crée de la fatigue par exemple.
Cela peut d’ailleurs être un indice : es-tu tout le temps un peu fatigué.e ?

Et si tu constates que tu n’es pas pleinement toi, que choisis-tu de faire à partir de maintenant ?