Ta quête de sens

Apprends à connaître tes forces et tes talents.
Honore-les.
Même si d’autres ne le font pas.
Ta personnalité singulière est puissante et magnifique.

🧡

Hypersensible, tu es solide

C’est pour toutes les personnes à qui l’on a dit qu’elles étaient « trop sensibles » ou qu’il fallait « s’endurcir ».

Beaucoup d’humains égarés pensent que la haute sensibilité est un signe de faiblesse. On leur a appris que les sentiments ne doivent pas être montrés, à l’exception de la colère ; ce n’est pas grave… sauf si vous êtes une femme.

À tous ceux qui ressentent profondément ce monde avec ses folies et ses douleurs, vous êtes les humains les plus robustes qui soient.
Il est temps que VOUS commenciez à y croire.
Continuez à ressentir courageusement tout ce que ce monde a à offrir.

🧡

Se faire plaisir dans tout ce que l’on fait

Cette phrase du chef Philippe Etchebest m’a été partagée par une coachée la semaine dernière.⠀Elle m’a beaucoup touchée, car elle rappelle que tout part du plaisir à faire ce qu’on fait. Et non de ce qui serait raisonnable.⠀

Quand on a un mental bouillonnant, on a vite tendance à perdre la connexion avec notre plaisir à faire les choses.⠀
Or c’est le fondement de notre sérénité au quotidien, de notre joie, de notre épanouissement.

C’est ce qu’on cherche à (re)trouver dans l’accompagnement Objectif Vie Professionnelle Sereine.⠀⠀

Une fois identifié ce qu’on nous procure du plaisir dans notre activité professionnelle, j’adhère à 100% aux valeurs évoquées par Philippe Etchebest.⠀⠀

Et toi, est-ce que tu ressens du plaisir dans tout ce que tu fais ?

Âme de haut potentiel

J’ai le privilège d’accompagner des personnes à hauts potentiels. Et peu importe où elles se trouvent dans le monde, elles ont des problèmes et des traits similaires. Ces belles personnes sont généralement profondément sensibles, généreuses et gentilles. Et pourtant, elles ne sont souvent pas appréciées par leurs collègues. Ils se sentent menacés ou recherchent un statu quo.

Les personnes à hauts potentiels s’ennuient avec la répétition et les tâches banales. Elles ont besoin de nouveautés et de défis. Ce sont des innovateurs. Et elles se sentent souvent seules dans la mesure où leur besoin de stimulation intellectuelle ne trouve pas d’écho parmi les gens qui les entourent.

En tant qu’hypersensible, maintenant je…

Parfois, je repense à la façon dont les choses étaient avant :
. la rumination et la remise en question permanente,
. l’impression d’être engloutie par les sentiments et les besoins des autres, de toujours courir après quelque chose, de ne pas comprendre comment les choses fonctionnent
. et la fatigue.

J’y repense non pas pour y retourner mais pour voir le chemin que j’ai parcouru. Je me souviens que ce qui me semblait autrefois impossible et qui a, au fil du temps, été accompli.

La vie que je voulais et ce que je voulais ressentir dans cette vie sont maintenant présents. Et j’aimerai que mes luttes en tant qu’hypersensible puissent servir de preuve de ce qui est possible.

🧡

Etapes 6 et 7 pour trouver des idées de reconversion

Et voici les 2 dernières étapes pour trouver des idées de reconversion alignées avec qui tu es.

Et toi, parmi ces 7 étapes, où en es-tu ?

En accompagnement, nous approfondissons chacune de ces étapes, parce que parfois c’est plus facile de le faire à 2 que tout.e seul.e.

Mon parcours

Vous êtes plusieurs à m’avoir posé cette question dernièrement: et vous, c’est quoi votre parcours ?
Alors, voici une réponse collective qui intéressera peut-être d’autres personnes.

Mon 1er métier était avocate. J’ai travaillé dans différentes structures : petites et grandes. Je me suis beaucoup cherché. J’ai aussi été prof particulier pendant 10 ans, collaboratrice parlementaire au Sénat, avant de travailler dans un service juridique. Celui d’une start-up, puis d’une entreprise de 3000 salariés. Tout ça avant 30 ans.

Après quelques mois dans cette entreprise, je me suis rendue compte que j’avais fait le tour de mon activité et j’ai commencé à m’ennuyer.

J’ai commencé une thérapie qui m’a mise sur le chemin du haut potentiel. Cette découverte a été une claque libératrice. Oui, les 2 en même temps. Je ne m’y attendais absolument pas. Et cela m’a permis de commencer à beaucoup mieux me comprendre.

Ensuite, j’ai commencé à chercher ce que je pourrais faire professionnellement. C’est comme ça que j’ai découvert le coaching qui était beaucoup moins populaire qu’aujourd’hui. Ca m’a tellement plu que je m’y suis formée en 2011-12.J’ai commencé à pratiquer en plus de mon métier de juriste. Ca me convenait à cette époque.

Et je continuais mon chemin de connaissance de moi où j’ai découvert ma multipotentialité et mon hypersensibilité. Le yoga, la méditation et les retraites de méditation aussi.

Je me suis aussi formée à la médiation, puis à la psychothérapie intégrative de 2018 à 2020. Et cette année, je termine un parcours de développement personnel holistique de 3 ans.

Chemin faisant, mon intérêt pour mon métier de juriste diminuait. C’est comme ça qu’en 2018, je suis devenue coach à temps plein. Et très heureuse d’avoir fait cette transition !

Est-ce que cela vous éclaire sur mon chemin ?