Avoir confiance en toi, c’est assumer ta vérité

Avoir confiance en soi passe (également… Ce post est la suite de celui d’hier) par s’écouter, c’est-à-dire écouter ses ressentis et ses jugements, et non se cacher derrière les « vérités » des autres, des traditions ou des religions.

Car quand tu fais ça, que fais-tu réellement ? Et bien, tu as peur de te faire confiance, tu as peur de ta propre vérité. Tu ne conçois pas que ce qui est en toi, puisse être valable.

4 pistes pour développer ta confiance en toi :

❇️ Offre-toi des moments où tu t’écoutes : méditation, course, yoga, écriture, marche, recueillement, accompagnement…

Et fais-en une habitude pour soutenir ta volonté.

❇️ Cette écoute de toi te permettra aussi de distinguer l’urgent de l’important, car l’urgent sape ta capacité de jugement.
Si c’est urgent, est-ce que c’est important pour toi ? Cette question te permettra de te recentrer sur ce que tu as à faire.

❇️ T’accueillir dans ta totalité :

🔹Avec ton passé, sans occulter le sombre, sans chercher à voir le verre à moitié plein et sans t’auto-saboter en voyant le verre à moitié vide.

🔹Dans ta totalité veut aussi paradoxal.e et changeant.e.

🔹Sans te soumettre à tes tyrannies intérieures et aux vérités extérieures.

❇️ Te connecter à la beauté comme contempler un beau ciel ou t’émouvoir d’une chanson.

Dans ces moments-là, tu ne doutes pas une seconde : c’est beau.

Il en faut de la confiance pour énoncer une telle vérité, non ?!

La beauté te connecte au plus profond de toi, sans te fier à l’autre, son avis, son jugement, ses critères.

Elle permet de réapprendre à te faire confiance et à oser être toi. En toute liberté.

Te connecter à la beauté est aussi renouveler ta confiance en la vie et les autres, dans une universalité.

Cite-moi en commentaire quelque chose que tu trouves profondément beau.