Comment guérir le perfectionnisme

Cette semaine, je te propose de parler du perfectionnisme. Nous sommes beaucoup à batailler avec çà. Moi la 1re !
.
Nous sommes dur.e.s avec nous-mêmes : nous attendons de nous que nous soyons parfait.e.s. Et nous restons bloqué.e.s car nous sommes incapables de réaliser quelque chose de parfait, c’est-à-dire tel que nous le voyons dans notre esprit.
.
Et c’est là que c’est paradoxal : plus nous faisons, produisons et réalisons, plus nous nous perfectionnons. La quantité mène à la qualité.
La recherche de la perfection mène au résultat inverse de celui qu’on cherche et à l’immobilisme.
.
Et plus nous voyons notre progression. Ce qui nous encourage à poursuivre.
.
En faisant cela, nous nous montrons authentiques, humains et non des robots.
.
En pensant à ce post tout à l’heure, je me disais justement que les choses que nous aimons et apprécions dans la vie, sont souvent des choses imparfaites, car humaines, comme une peinture ou une chanson que nous nous aimons en dépit et grâce à ses imperfections.
.
On continue demain sur ce thème 🙂