Comment savoir si ce que tu fais est la bonne chose à faire ?

Comment savoir si ce que tu fais est la bonne chose à faire ?
Comme par exemple : un nouveau boulot ou un nouveau projet.
Je pense plus particulièrement aux multipotentiel.le.s ou slasheurs/ses en écrivant ce post. 

1. Temps
Il n’y a pas de bonnes choses forever.
La question est plutôt : est-ce que cette chose est la bonne chose à faire maintenant ?
Oui, ton nouveau boulot n’est peut-être pas le boulot qui va te faire rêver jusqu’à ta retraite !
D’ailleurs, honnêtement (vraiment honnêtement), as-tu envie de faire le même boulot jusqu’à ta retraite ?

2. Frustration
Pour savoir si tu fais un choix qui est bon pour toi aujourd’hui, demande-toi si tu te sens joyeux/se, excité.e de le faire ? Ou est-ce qu’il génère de la frustration ?

Dans le 1er cas, tu as notamment envie de tout savoir sur ton nouveau sujet. Tu es enthousiaste. Tu as hâte que le matin arrive pour continuer à en apprendre plus. Tu as envie d’en parler à ton entourage.

Dans le 2nd cas, tu sens qu’il y a quelque chose qui cloche, qui est lourd. Tu te forces un peu (beaucoup). Tu fais appel à ton mental pour tenter de trouver de bonnes raisons de continuer. 
C’est le signe que ce n’est pas la bonne chose à faire pour toi maintenant.

Cela ne veut pas dire que tu vis un échec. Cela veut dire que tu ressens de la frustration.

3. Que faire quand tu te sens frustré.e ?
Connecte-toi à ce ressenti. Laisse-le te traverser, te toucher.
Ne l’évite pas ou ne le fuis pas, dans une sur-activité par exemple.
C’est cette pause qui permettra à la prochaine bonne chose à faire (pour toi maintenant) d’apparaître. Tu la reconnaîtras à l’enthousiasme qui naîtra en tout. 

Essaie. Fais confiance au processus. C’est « magique » !

PS : Désolée pour la faute d’orthographe sur la photo…