Sentiment de décalage (2/5)

Le sentiment d’appartenance passe par l’adhésion à des caractéristiques communes et à des modes de fonctionnement similaires.

Lorsque tu se sens en décalage, tu vas réagir de 2 manières :

👽 Soit en te sur-adaptant (cf. mon post de la semaine dernière sur ce sujet)
Pour observer si tu te sur-adaptes, essaie de ressentir les moments où tu sens une tension monter en toi.
Quelle émotion ressens-tu alors ? Colère, frustration, peur…?
Peux-tu voir à quel besoin non comblé elle correspond ?
Tu peux aussi faire ce travail (pas facile) rétrospectivement. Je le fais aussi avec mes coachés.

Tout le monde ne vit pas le sentiment de décalage avec la même intensité.
Et du sentiment de décalage à celui de rejet, voire d’exclusion, il n’y a parfois qu’un pas.

👽 Soit tu t’isoles, pour éviter le conflit ou d’être rejeté.e
Est-ce que tu saurais identifier les personnes ou les environnements que tu évites ?
Quand tu le fais, quelle émotion ressens-tu ?
Et que te raconte ton mental ?
Peux-tu ici aussi voir à quel besoin non satisfait ton émotion correspond ?
Et est-ce que tu pourrais répondre à ce besoin tout en restant connecté.e à ton environnement ?

🌈 Pour que quelque chose change, change quelque chose.
🌈 Tu es 100% créateur/trice de ta réalité.

Tu peux aussi rejoindre le petit groupe de « décalés » que j’ai créé sur Facebook : La Petite Communauté Singulière (le lien est dans ma bio)

À demain où je te parlerai du (fameux !) faux-self 🎭

Aude

Photo : Aazhimala beach, Kerala, Inde, 2019