S’épanouir professionnellement quand on est haut potentiel

Pour une personne à hauts potentiels, après avoir vécu sans exister vraiment pendant des années, vient un jour, le moment voire le besoin impératif de s’offrir une nouvelle vie professionnelle, pour soi, pour ses proches et pour le monde aussi.

Ce besoin émerge dans un contexte où les difficultés relationnelles que vivent les personnes à hauts potentiels dans le monde professionnel, sont souvent le reflet d’un décalage entre le contenu de leur métier et leur position hiérarchique d’une part, et leurs aspirations et/ou potentiels d’autre part.

Elles ne sont pas à leur juste place et l’entourage le sent. La quantité et la qualité de ce qu’elles apportent se situent au-delà de leur rémunération et de leur position. 

Souvent, la personne à hauts potentiels et son entourage professionnel décident tacitement de ne pas regarder ce déséquilibre en face, qu’ils savent pourtant sans avenir.

Dans certaines situations, il convient d’oser demander sa juste place, celle que l’on occupe dans les faits plus ou moins déjà, ou celle où nous serions plus heureux. Beaucoup de personnes à hauts potentiels, très bons numéros deux, n’osent pas prendre la place de leader alors qu’ils pourraient y faire de belles choses. A l’inverse, certains DG n’osent pas – par convention sociale – revenir à la place du créatif ou du concepteur dont ils rêvent sans se l’avouer.

Choisir de vivre vraiment : ces mots évoquent chez les personnes à hauts potentiels, à la fois une aspiration viscérale et des peurs profondes : peur de perdre contact avec la réalité, de ne « faire que de la politique », etc., qui cachent en réalité la peur d’être soi et celle de prendre sa place.

Alors, au-delà de la peur, de la culpabilité et du sentiment d’imposture, oser vivre vraiment devient un enjeu majeur.

Cela se traduit souvent par le fait de ne plus vouloir vivre avec un masque, de ne plus se raconter des histoires et d’oser se poser les vraies questions pour faire émerger une envie authentique de créer sa vie.

1. Prendre le temps d’engager un vrai parcours de développement personnel

Avec le haut potentiel, nous avons osé poser des mots sur nombre des malentendus de notre vie et nous prenons enfin pleinement conscience de qui nous sommes vraiment. Tant de potentiels, restés inconscients, semblent maintenant ne demander qu’à éclore.

De nouvelles questions surgissent alors : qu’en faire ? Comment les relier ?

Quelques pistes concrètes

Prendre la décision forte et non négociable de se donner du temps à soi et des ressources pour construire cette vie nouvelle

1. Ecrire sans censure, des mots, des idées, des histoires et laisser émerger

2. Explorer dans notre passé, sur le plan personnel comme professionnel, nos compétences et nos talents oubliés

3. Lire, rencontrer, explorer dans des domaines variés. S’appuyer sur notre intuition pour sentir ce qui est juste et qui nous apporte vraiment.

2. Explorer ses talents

Bien souvent, les personnes à hauts potentiels ont un don pour relier les gens entre eux ou allier les compétences ou les départements au sein des entreprises. Ce talent reflète une de leurs caractéristiques : trouver le sens caché derrière des données apparemment sans lien.

Beaucoup aussi ont une écoute attentive, une grande lucidité et une empathie qui leur permettent de sentir tout de suite la faille chez l’autre dans la relation, ou d’identifier rapidement le véritable enjeu lorsqu’elles sont en mission de coaching ou de conseil par exemple.

Autre caractéristique fréquente : les personnes à hauts potentiels sentent l’évolution des modes de vie à venir, les événements politiques et financiers que les autres identifient comme imprévisibles.

Beaucoup disposent d’un sens inné de l’harmonie et de la cohérence, ce qui en font des artistes, des consultants talentueux en image de marque et en marketing. Ils sentent la typographie, le logo, le discours qui va marcher, car aligné avec le produit et la vibration de l’organisation.

D’autres personnes à hauts potentiels font preuve d’une grande logique et seront excellents dans le conseil en stratégie, la gestion de projet, l’informatique ou la finance.

Prendre conscience de ces talents constitue déjà une belle première étape, mais elle n’est pas suffisante.

Lors d’une première démarche de prise de conscience (à l’aide d’un bilan de compétence par exemple), nous découvrons un éventail de talents multiples et variés, mais nous sentons, sans l’identifier, qu’ils sont reliés par quelque chose plus en amont : son super talent à soi.

Et lorsque nous trouvons ce super talent, au-delà d’une transformation sur le plan personnel, nous avons une grande chance de devenir uniques, singuliers dans nos activités ou notre manière de les aborder.

Quelles actions concrètes pour trouver son talent à soi ?

Trouver sa zone de génie, ou zone d’excellence, reste exceptionnel, nous pouvons très bien réussir notre vie sans la découvrir.

Nous pouvons par contre prendre la décision fondamentale de réunir toutes les conditions pour qu’elle émerge : renouer avec l’art, prendre le temps de lire les grands auteurs ou maîtres de la psychanalyse ou du développement personnel, aller à des conférences passionnantes et y faire de belles rencontres, investir dans des accompagnements ou des formations qui transforment, tout cela pour s’ouvrir à la possibilité d’être un jour vraiment soi-même.

3. Passer à la concrétisation : imaginer et construire sa nouvelle vie

Pour la personne à hauts potentiels, la dynamique n’est pas de s’adapter toujours plus, de travailler plus et/ou de se former encore et encore, mais d’accueillir tous ses talents, leur variété et leur puissance, et d’autoriser son vrai self à les incarner.

Bien des personnes à hauts potentiels sont capables de générer des idées qui apporteraient vraiment à la société, et éprouvent un sentiment de perte de sens ou d’ennui lorsqu’il s’agit d’aller au contact du réel pour les concrétiser.

Beaucoup enferment mentalement leur besoin de liberté et/ou se démènent sans se trouver, alors qu’en s’offrant un cadre pour le faire, comme un accompagnement, elles peuvent avancer et concrétiser la création d’une nouvelle vie professionnelle.

En conclusion

Dans un monde toujours plus rapide et complexe, décider de résister à toutes les pressions pour s’offrir une nouvelle vie, pour enfin devenir soi-même, constitue un vrai acte d’émancipation et d’amour de soi.

En décidant de nous offrir une nouvelle vie, nous nous envolons vers la sérénité, car nous sommes en équilibre dans nos relations avec les autres, alignés avec nous-mêmes et vrais dans ce que nous faisons.

Et plusieurs fois au cours de notre existence, nous pouvons vivre l’expérience, à chaque fois différente, de nous offrir une vie nouvelle.

Et en nous retournant sur notre chemin, nous découvrons que nous ne sommes pas seuls. Nous sommes nombreux à vouloir explorer l’univers et à vouloir changer.

Pour aller plus loin :

Décidez à construire cette nouvelle vie professionnelle ?
> Découvrez l’accompagnement « Objectif Vie Professionnelle Sereine » : ICI

[tous les RDV d’accompagnement peuvent se faire par Skype ou face-à-face, quand le confinement sera terminé]