Ton empathie te cantonne à un rôle non-menaçant et acceptable pour les autres

Si tu es hypersensible / empathique et que tu as envie de relations harmonieuses, il t’est sans doute important de te sentir intégrée.e.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Pour beaucoup, s’intégrer veut dire que personne ne les menace et inversement. La dernière chose qu’on veut, est quelqu’un se sente mal à cause de soi.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Ex. : je ne veux pas que tu te sentes mal parce que je suis extraverti. Alors je vais me refréner et être moins expansif.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
C’est notre cerveau limbique qui nous dit : c’est plus sûr de s’intégrer.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Et toi, comment fais-tu ça ? En étant conscient.e de ce que les autres ressentent. Qu’ils se sentent mal quand tu es comme ça ou fais çi.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Tu peux voir comment « trop » et « pas assez » parlent de t’assurer que tu es acceptable par les autres, en scannant comment tu es perçu.e.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Trop » et « pas assez » sont la même chose : si tu déclenches des signaux de peur chez les autres, tu es « trop ». Tu vas alors te rabaisser, te faire plus petit.e.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Si tu rends compte que les autres veulent quelque chose de ta part, alors tu vas faire plus pour les satisfaire : être plus poli.e, plus attentionné.e, plus intéressé.e…⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Tu ne vas exister que dans un petit espace d’où tu ne fais que scanner les autres pour savoir ce que tu dois faire pour qu’ils se sentent OK avec ton existence… et finalement, avoir la permission d’exister. Mais non pas comme tu es, avec toute ta personnalité, mais dans un rôle non-menaçant et acceptable.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Tu veux que l’autre pense à toi en bien, pour qu’en retour, tu te sentes bien.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Ce qui est épuisant, car tu te retrouves à gérer les pensées de beaucoup de personnes à ton sujet.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Tu as envie de souffler, mais trouves toujours quelqu’un qui pense que tu es « trop » ou « pas assez ».⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
On pense qu’on peut contrôler parfaitement notre image et cacher des choses de soi. C’est comme ça que notre ego fonctionne, posant des verrous « trop » et « pas assez ».⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Ce qui nous empêche de nous sentir vivant.e.